AFAQ 26000 à un niveau exemplaire pour Vertdeco

De part son engagement en terme de Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE), Verdeco est labellisé AFAQ 26000 au niveau exemplaire.

AFAQ RSEL’évaluation Afaq 26000 est l’outil de reconnaissance en terme de Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) développé par Afnor certification.

Elle est réalisée par un auditeur externe de l’Afnor qui s’attache à déterminer les performances économiques, environnementales et sociales de l’entreprise en matière de :
• Vision et stratégie,
• Management de la démarche de développement durable,
• Modes de production et de consommation,
• Ancrage territorial,
• Management des ressources humaines

site Afnor.org

 

 

L’évaluation AFAQ 26000 a permis à Vertdeco de bénéficier d’un véritable état des lieux qui a donné la possibilité d’estimer la pertinence de sa politique de responsabilité sociétale, tout en identifiant points forts et marge de progrès.

ENTRETIEN AVEC OLIVIER BEDOUELLE, SON GÉRANT.

Comment avez-vous abordé la responsabilité sociétale?

Olivier Bedouelle • La gestion de I’environnement ne constitue pas, pour nous, une préoccupation nouvelle. Elle fait partie de notre quotidien. II y avait d’autres axes de progrès à explorer dans l’entreprise. C’est pourquoi nous avons initié une démarche Afaq 1 000 NR en 2008. Nous avons aussi participe a I’élaboration du référentiel Iso 26000 appliqué à notre metier, par I’intermédiaire de notre syndicat professionnel, I’Union nationale des entreprises du paysage (Unep).

Comment s’est déroulée l’évaluation Afaq 26000 au printemps de l’année dernière ?
O. B. : La séquence préalable a consisté en une formation complète sur le développement durable, avec un expert auditeur Afnor présent qui, trois jours durant nous a aidés à structurer notre approche. L’échange a été très constructif. Être évalué permet de savoir où l’on se situe à partir d’indicateurs précis. Au final, Vertdéco a obtenu la mention « Maturité » de I’évaluation.

Quels effets avez-vous constates depuis?

O. B. La plupart des salariés sont convaincus du bien-fondé de la démarche, les conditions de travail se sont améliorées et le dialogue s’est libéré. Nous sommes plus à l’aise dans la relation avec les parties prenantes, mieux intégrés au tissu local. Enfin, nous sommes transparents vis-a-vis de nos clients et fournisseurs. D’ailleurs nous ouvrons notre site à des visites pour montrer notre savoir-faire.

Quels points forts l’évaluation a-t-elle permis d’identifier ?
O. B: Par ses choix éco-responsables, Vertdéco donne la priorité à l’agriculture biologique, à la production régionale, en partenariat avec des fournisseurs locaux, afin de réduire l’impact carbone sur l’environnement. En 2009 nous avons investi dans un bâtiment bioclimatique de I 500 m2 350 m2 de bureaux sont sous toiture végétale, et la serre de I 000 m2 est coiffée de 280 m2 de panneaux photovoltaïques. Nous avons également mis en place une station de phytoépuration [technique de traitement des eaux usées par le recours des plantes aquatiques, algues etc — NDLR]. Côté social, nous obtenons une amélioration des résultats en termes de sécurité au travail. Nous avons travaillé à établir les plans de carrière des salariés et permis leur participation aux bénéfices.

Quelles sont les sources de progrès ?
O B : Nous allons renforcer le volet social, encourager la transparence pour travailler de manière plus collégiale et plus cohérente sur nos objectifs, afin de développer une stratégie a plus long terme. D’ailleurs, nous avons commencé a échanger dans I’entreprise sur ces sujets.