Sureau noir - fleurs roses36

Le sureau et ses délicieuses fleurs

Connaissez vous le sureau et ses nombreuses vertus ?

Dans le jardin, en herboristerie, en cuisine… Le sureau se rendrait presque indispensable !

Au jardin :

Il mesure en moyenne 2m, mais peut monter facilement jusqu’à 10mètre et vivre plus de 100 ans. On le retrouve souvent en lisière de forêt, sur les berges des cours d’eau ou dans des haies car c’est une arbuste qui aime le soleil et la mi-ombre. Il se taille très facilement et pousse rapidement, idéal pour donner du volume à un jardin en 2 ou 3 ans.

Les insectes butineurs adorent le sureau car tout d’abord c’est une excellente plante mellifère, son feuillage dense offre le gite aux oiseaux nicheurs, et enfin ses branches creuses en font un refuge de prédilection pour de nombreux insectes ! D’ailleurs ses branches sont idéales pour réaliser des flûtes ou sarbacanes avec les enfants… ! (sureau : en latin= sambucus ; en grec = sambûke, la flûte)

Il est facilement reconnaissable à l’odeur désagréable que dégagent ses feuilles lorsqu’elles sont frottées. En revanche, ses fleurs blanches très parfumées embaument le jardin et les baies noires qui arrivent à maturité fin aout régalent les nombreux oiseaux comme les fauvettes des jardins, les merles noirs, les grives, les rouges-gorges, les passereaux…

Les vertus médicinales du sureau :

Le protecteur du foyer, l’arbre aux fées, le pharmacien de la maison, etc. le sureau regorge de vertus médicinales :

  • Son écorce verte a des propriétés diurétiques et laxatives. Utilisée en décoction, cette partie de l’arbre est conseillée, entre autres, contre la rétention d’urine, les rhumatismes, la goutte et les coliques néphrétiques.
  • Ses feuilles fraiches utilisées en cataplasme apaisent les contusions,  soulagent les maux de dents, peuvent stopper les petites hémorragies nasales, ou sont utilisées en cas de brulure. Le seul inconvénient c’est l’odeur des feuilles cuite qui dégage une mauvaise odeur.
    Le purin de feuilles de sureau noir est utilisé par les jardinier contre le mildiou et les pucerons, voire les rongeurs. (1kg de feuille + 10 litres d’eau à macérer pendant 10 jours avant de pulvériser)
  • Ses fleurs en décoction elles ont des propriétés émollientes, calmantes et adoucissantes pour la peau. En solution buvable, elle sont recommandées pour lutter efficacement contre les grippes, rhumes ou simple refroidissements.
  • Ses baies transformées en jus sont reconnues pour leurs propriétés sudorifiques, idéal donc pour soigner grippe, bronchite et autres toux rebelles.
    Les poules se régalerons des baies de sureau et donneront des oeufs au jaune « rouge »!

En cuisine :

Les fleurs de sureau sont très prisées pour le dessert. Fraiches ou séchées elles sont surnommée « la vanille du pauvre ».

Les baies quant à elles sont comestibles mais avec des propriété vomitives, alors à consommer avec modération ! Confitures, sirop, vin, colorant alimentaire, les baies de sureau ont de nombreuses utilisations.

 

Champagne de sureau

Le sureau est un arbuste, un ligneux, attention à ne pas le confondre avec d’autres plantes potentiellement toxiques. Avant de vous lancer, soyez sûrs de votre cueillette ou faites la vérifier auprès d’un spécialiste !

Les levures sont naturellement présentes dans les fleurs et permettent à ce champagne de fermenter. Il est bien pétillant et très légèrement alcoolisé.

Temps de fermentation : 2 semaines

Pour 1 litres :

  • 2 fleurs de sureau
  • 1 l d’eau
  • 65 g de sucre
  • 1 petit citron en tranche ou une cuillère à soupe de jus de citron

Enlevez les insectes sans secouer la fleur. Ne la rincez pas. Le pollen contient les levures nécessaires à la fermentation.

Détachez délicatement les fleurs de son ombelle, attention à ne pas mettre trop de tiges, qui rendent amère la préparation. Ajoutez le citron coupé en rondelles ou le jus dans un récipient d’environ 1 litre à col large pour faciliter le mélange. Ajoutez le sucre. Versez l’eau et mélangez le tout.

Laissez fermenter au soleil ou dans un endroit chaud pendant 3 à 6 jours selon la température (plus il fait chaud, plus la fermentation est rapide). Remuez tous les jours. Vous pouvez couvrir le récipient avec un couvercle non hermétique ou un torchon/tissu pour éviter que les petites bêtes ne viennent goûter votre préparation.

Lorsque de petites bulles commencer à se former, filtrez les fleurs et le citron.

Transvasez votre préparation dans des bouteilles avec un bouchon à joint de caoutchouc et munies d’un levier métallique. Laissez reposer les bouteilles une semaine dans un endroit tempéré. Ouvrez de temps en temps les bouteilles pour soulager la pression.

Vous pouvez le déguster immédiatement ou entreposer les bouteilles debout (pour conserver le pétillant) dans une cave plusieurs mois.

La fiche de la recette disponible en pdf